Lettre à Cupidon,

Cher Cupidon, Je t’écris cette lettre trempée dans ma frustration, Peinée de ne savoir jusqu’à quand retiendras-tu mon coeur en prison. Jusqu’à quand penses-tu pouvoir exercer sur moi ton poison ? Il coule dans mes veines, d’un groupe sanguin receveur de peine, Tu me martyrises d’émotions, me tortures de sensations, Trouble mes réflexions et endort ma raison. A ta guise, et pour le plaisir des variations humaines de dépression, Tu ne cesses de nous lier pour nous détruire, Nous calomnier pour te divertir.

Continuer la lectureLettre à Cupidon,

Lettre d’une Princesse,

Il était plusieurs fois où… J’ai sali mon sens propre dans mes jupes de soirées, et j’ai trébuché dans des champs lexicaux d’été. J’ai noyé mes larmes dans un piano rempli d’do en farfouillant dans mes méninges pour y faire le ménage. J’ai détruit mes cris dans mes crises, aspiré mon silence dans l’écho des mots à la station téméraire des salauds. J’ai agrippé mon souffle à la césure du chaos pour croire à la transformation du crapaud.

Continuer la lectureLettre d’une Princesse,

Lettre d’une confinée,

Je t’écris cette lettre le matin d’un soir, sans date précise, arrêtée à hier, le lendemain du chaos de la Terre. Les pieds sur la table, devant un Netflix que j’ai l’impression d’avoir créé, Assise devant des livres, avec la conviction que leurs fins m’ont déjà été révélées. Serait-il l’heure de prendre le café ou de rêver ?

Continuer la lectureLettre d’une confinée,