Toutes les femmes, toutes unies !

Toutes les femmes, toutes unies !

Partager
sûr

Partager sur facebook
Partager sur twitter

A l’ère où les réseaux sociaux agrémentés de la société nous détruisent, en tant que femmes noires et remplies d’avenir, ce 8 mars est l’occasion parfaite d’essayer de ma petite plume de rappeler que dans notre force nous saurons nous unir. 

Sur les réseaux le sujet caché mais qui reflète une réalité est le body shaming. 
J’ai eu à en parler, mais j’aimerai encore relancer le sujet.

En guise d’introduction voici de quoi vous faire comprendre ce mauvais système: 

MON CORPS N’EST PAS VOTRE PROBLÈME. 

Espérant avoir été assez claire et vous avoir introduit cette maladie des mentalités, ce cancer machiste et plutôt populaire, je peux maintenant aborder le vif du sujet.

Le fat shaming et le slut shaming sont des sujets très controversés sur les réseaux. Ainsi que le skinny shaming que j’aimerai aborder me sentant personnellement concernée. Ceci concerne donc les filles qui se sentent mal dans leur peau parce qu’elles sont trop « maigres », pas assez de sein, de fesses, de cuisses et des os un peu trop saillants. En bref, rien qui ne plait aux yeux jugeurs de notre société.

J’aimerai une fois de plus rappeller que le « juste milieu » n’apparait que sur les réseaux, et c’est bien ce qui nous détruits : le monde surréel des réseaux.

J’aimerai demander à mes frères, pères etc d’accepter la beauté d’une femme dans son ensemble. D’arrêter de penser que tout ce qu’une femme peut offrir réside dans son entrejambe. Le physique ne représente pas le psychique et il est inconcevable de juger quelqu’un sur son corps. Laissez moi vous redire en cas d’oubli que dans votre machisme vous aurez toujours tord.

J’aimerai rappeler à mes soeurs que plus en forme ne vous attribue pas le monopole de la beauté et c’est bien dommage de donner raison à des hommes qui ne réfléchissent qu’avec leur moyen de reproduction.

L’acceptance totale est un chemin long, il est masculin comme féminin. Nous en souffrons tous alors pourquoi ne pas emprunter le même chemin bâti sur du soutien ? 

Je n’y suis moi-même pas encore. Mais si j’essaies de rentrer dans ce phénomène d’adaptation je perdrai mon seul trésor qu’est mon corps.

Les complexes peuvent être destructeurs pour la personne qui les endurent mais tellement incompris et minimisés par la personne qui les infligent. 
Ne décevez pas votre Créateur à cause de la bêtise de simples créatures. Laissez l’amour de soi répondre à vos blessures. 
Car vos défauts constituent votre beauté et ce serait idiot de s’intéresser à ce qu’en pense la société. 
Apprenez à vous aimer malgré les blessures et leurs cicatrices et même avec toutes les vergetures que vous aurez sur les cuisses. 

Campagne Vlisco pour le mois de la femme.

Maintenant, chères femmes, fortes, belles, indépendantes, travailleuses et pilier de notre société, j’aimerai m’adresser à vous. 
J’aime dire à une autre femme qu’elle est belle sans attendre la même chose en retour, 
J’aime dire a ma prochaine qu’elle peut tout atteindre sans forcément penser à mon tour, 
Je veux faire comprendre à mes soeurs qu’il n’est pas incontournable de se rabaisser afin de s’élever.
Qu’il est encore moins indispensable de se haïr pour pouvoir mieux réussir. 
Si je le pense je ne le garde pas,  
D’où vient cette fierté féminine qui ne nous lâche pas ? 
D’ou viennent toutes ces mauvaises et injustifiées langues de bois ? 

Je sais à quel point être une femme dans la société actuelle peut être frustrant j’essaie donc au maximum de rappeler à mes consoeurs que ce n’est pas une guerre solitaire mais plutôt une réclamation révolutionnaire. 

Je veux faire comprendre que plusieurs voix résonnent beaucoup plus fort qu’une seule et que notre méchanceté ne sera pas un bon soldat dans ce combat qui en réalité n’existe même pas.
Comme réclamer l’égalité si entre nous, nous cherchons constamment à nous séparer ? 
Comment montrer une évolution et une quête d’union en continuant de nous crêper le chignon ? 

Si ma soeur fait la même chose que moi, je ne chercherai pas à la détruire car il y a assez de place pour ensemble bâtir un empire. De moi, elle apprendra et d’elle je saurai. Il n’y aura aucun championnat vu que de notre ambition nous aurons gagner un intérêt.

La finalité n’est pas le plus de followers ou le plus de chèques, elle serait plutôt, dans nos actions, de développer un grand coeur, peu importe les échecs. 

Je pense qu’on ne se rend pas compte de tout ce que nous pouvons accomplir ensemble, tous les progrès et projets qui révolutionneraient et qui emmèneront a ce que les hommes tremblent.

Je ne cherche pas à frustrer, mais qui a dit qu’une femme accomplie se déterminait dans l’homme qu’elle accompagnait ? 
On se plaint de comportements dégradants envoyée à notre égard mais ce n’est que la cause de nos propres comportements et mentalités qui brise à toutes nos histoires. 
On laisse les préjugés nous torturer au lieu de les combattre, on se range du mauvais côté en se disant que la force est de s’habituer au mauvais regards. 

Prouver, démontrer, travailler pour clouer au sol est le but d’une femme. Ne pas attendre qu’un rôle nous soit décerné mais plutôt le créer et y croire du plus profond de notre âme. L’histoire n’a pas joué en notre faveur mais aujourd’hui nous pouvons écrire la suite sans éprouver de peur.

Je suis pleinement convaincue qu’un femme est sur quelques niveaux supérieure à l’homme. « Donnez une maison elle en fera un foyer, donnez lui votre coeur et vous en serait comblé ». 
Tout ce qui arrive entre les mains d’une femme prend la vie, car la femme donne la vie,

La femme est la vie. 

33

Cet article a 3 commentaires

  1. Samson

    Courage! Empowering women✊

  2. Gloria

    Waw! C’est prodigieux

Laisser un commentaire