Le jour où tu me quitteras

Le jour où tu me quitteras

Partager
sûr

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Et le jour où tu me quitteras,
Ce jour où l’absurdité aura raison de toi,

Ne reviens pas. 

En effet, la seconde d’après sera la seconde de trop,
Je ne veux pas revoir le visage de quelqu’un qui m’a fait dos. 
Même quand le vide te rongera,
Et que tu donnerais tout pour réchauffer ton cœur dans mes bras,

Ne reviens pas. 

Tu auras beau tout donner, ce ne sera plus jamais assez. 
Hanté par mon parfum,
Rappelle toi néanmoins qu’on ne se verra plus demain.
Plus de doux matin, rien qu’un amer chagrin. 
Tu te réveilleras avec le gout du regret sur tes lèvres 
Là où la veille j’aurai poser les miennes.
Peu importe les prochaines,
Tes tentatives pour m’oublier resteront vaines.

Accroche toi au souvenir de mes mains,
Remémore toi mes sourires qui avaient l’air de te faire du bien. 
Garde l’amour que je t’aurai écrit,
Relis le si tu en as envie. 

Mais ne te retourne pas. 

Tu souffrirais sûrement d’un regard haineux lancé vers toi,
Qui te ferait voir tout ce qu’on aurait pu faire à deux comme si tu ne le savais pas. 

Pourtant, j’ai parlé de toi à Dieu,  
J’ai essayé de lui dessiner le démon qui abritait tes yeux.
J’ai tenté de lui expliquer que ce n’était pourtant qu’avec toi que je me sentais mieux. 
Que la vie m’est devenue un fardeau et que souvent sans le savoir tu me prêtais ton dos, 
Que même quand la douleur montrait ses crocs,
Dire que j’aurai pu me battre sans toi serait faux. 

Mais je dois t’oublier,
Car tu partiras. 

Et ce jour là je ne te demanderai pas de me rendre toutes les étoiles que j’ai placées dans ton cœur,
Car de toutes manières j’aurai été lassée de ce bonheur. 

Le jour où tu partiras, ferme la porte et prends la clé. 
Car il n’y a rien de plus dur à consolé qu’un paysage désolé, 
Rien de plus dur que de voir des étoiles briller par pitié. 
Pars avec la clé, je pense que je prendrais la fenêtre. 
Tu n’auras de mes nouvelles que quand j’aurai été fin prête. 

Il est vrai que je suis ce genre de personne qui brise tout sur son chemin. 
Chaque personne, toutes les histoires et leurs refrains. Maladroite dans mes mots, je perds l’équilibre dans les longs morceaux.
C’est pour cela je comprendrai que tu veuilles quitter le bateau.

Pas la peine de faire un bruit, tes actes en disent long, 
Dans ma tête il fait éternellement nuit donc ton silence sera la plus belle chanson. 

Dans ma prétention à la sérénité, j’en suis devenue folle.
En me cachant la vérité, je n’ai pas détaché mes yeux du sol. 
J’expliquais à Dieu que ma vie n’était pas assez, 
Que je voulais tester si la Terre me serais si légère, 
Si le départ est réellement un envol plein de paix,
Et si l’après est bien divisé en deux comme je le croyais. 

Mais le jour où tu me quitteras trouve un mensonge où te réfugier. 
Car la route des enfers se prends toujours les yeux fermés. 

Et l’enfer c’est de ne plus aimer…

81

Cet article a 29 commentaires

  1. Whitney Sossou

    So creative

    1. Vanessa JM

      Thanks boo.

  2. Cendra

    C’est magnifique

    1. Vanessa JM

      Merci beaucoup

  3. Shygirl

    Tellement profonds , WE LOVE TO READ IT

    1. Vanessa JM

      I appreciate that

  4. Bobino

    J’ai eu des frissons mais c’est vraiment triste. J’ai l’impression que tu as vraiment raconté ce que tu as sur le cœur

    1. Vanessa JM

      Merci beaucoup ! La poésie n’est que le reflet de l’âme.

  5. Chagoury

    I’m proud of your truth ❤️

  6. Reine

    J’ai adoré même si ça m’a un peu attristé. Tu as du talent continue comme ça

    1. Vanessa JM

      J’en suis désolée… Merci beaucoup xx

  7. Ray

    Le temps de lire tes écrits précédents après avoir lu ce poème, Bobino(que je salue) a laissé un commentaire suite à l’émotion causée par ta plume.Eh oui, c’était la seconde de trop!

    《Vaut mieux s’autodétruire que de l’être par quelqu’un,vaut mieux s’auto-blesser que de tendre son cœur au prochain》VJM, fleurs du mal.

    “…Et si l’enfer c’est de vivre dans les éternels regrets, de ne plus avoir de seconde chance pour t’aimer…Console toi mon cœur pour ne plus saigner car brisé sans remède possible aucun. Et si l’enfer n’existait pas je me l’inventerrai pour y être avec toi car ne plus t’aimer c’est le pire des supplices.

    …Si tu m’as aimé, quand je partirai malgré moi, retiens ma main.

    Je partirai malgré moi mais n’oublies pas que tu es le chemin que je me suis tracé.
    Partir me conduira à toi car j’y crois,un œil ne pleure sans l’autre.

    J’irai retrouvé ce Dieu qui me connait déjà et je lui dirai de ne faire qu’une chose. J’avoue je ne désire que t’aimer.”

    1. Vanessa JM

      C’est vraiment magnifique. Il me tarde de savoir d’où vient ce bel écrit.

  8. Henry Hervé

    Tres touchant j’aime ✌

  9. Ray

    A te lire avec passion VJM, mes doigts déterminés transcrivent sans filtre la réponse de mon âme damnée à attendre le JOUR DE LA SECONDE CHANCE… @Raymb77
    Au plaisir

  10. Gaëlle

    Wow… Quelle puissance dans tes écrit

    1. Vanessa JM

      Merci beaucoup sis xx

  11. Virginia Lawson Almeida

    Damn am speechless.. yre so talented… ..Congrats dear

  12. Gloria

    C’est très touchant !

    1. Vanessa JM

      Merci beaucoup

  13. LOKADI

    Félicitations Van.

  14. Sol’ange

    Waooo !!! Je manque de mots pour exprimer mon ressenti après cette lecture

  15. Watt_Chris

    tu fais du bon boulot Vanessa

  16. Maella ADJ-B

    Je ne suis pas très “poème ” mais celui-là m’a vraiment touché. Et ça m’a rappelé un moment de ma vie. Merci

  17. Brunehilda Sandrine DOSSEH ANYRON

    C est tellement profond. Crois le ou non miss mais tu as du génie

  18. Joy

    J’ai l’impression de me voir dans tes écrits. C’est parfait

  19. Grace kpatcha

    Vanessa well done.Just love it. So perfect, educative… Congratulations

Laisser un commentaire